Test Surjeteuse Brother 4234d – Comparatif et avis

Notre sélection : Test Surjeteuse Brother 4234d

Meilleure Vente n° 1
BROTHER Machine à Coudre Blanc L
  • Remmailleuse compacte et légère avec poignée de transport.
  • Alimentation différentielle pour éviter la formation de vagues sur le tissu ou l'étirement.
  • 3 ou 4 fils peuvent être utilisés. Possibilité de coudre des ourlets roulés.
  • Lampe de travail LED lumineuse. Pied-de-biche à pression réglable.
  • Pour couper, coudre et surfiler avec des points parfaits.
Meilleure Vente n° 2
BROTHER M343D Surjeteuse, Acier Inoxydable, Blanc, 34 x 32 x 33 cm
  • Plan de travail extra-plat avec éclairage LED "lumière du jour" pour un vrai confort.
  • Bras libre pour les pièces tubulaires (manches, bas de pantalon, )...
  • Système d'enfilage simplifié par code couleurs
  • Couteau escamotable
  • Différentiel réglable assurant un entraînement des tissus. Surjets parfaits sur tout type de matière (extensible, tricoté ou fin).
Meilleure Vente n° 3
Singer 14SH 654
  • Convient aussi bien pour la coupe que pour la couture, avec 5 points différents.
  • Support pour 3 / 4 bobines.
  • Entraînement différentiel.
  • Couteau supérieur amovible.
  • Coutures droites et décoratives.

De quelle manière sélectionner votre surjeteuse ?

Si vous vous trouvez être fan de couture et en outre que vous élaborez vos habits par vous-même, vous possédez sans aucun doute déjà votre machine à coudre, cela dit afin de être capable de vous perfectionner et arriver à gagner du temps, vous projetez d’obtenir une surjeteuse. Néanmoins, étant donné le prix de ces instruments, il convient préalablement clairement comprendre l’ensemble de vos besoins et du coup porter attention à quelques aspects qui ont la possibilité de vous changer le quotidien.

Cependant, en premier plan, qu’est-ce qu’une surjeteuse ?

Comme sa dénomination le révèle, la surjeteuse donne la possibilité de faire directement tous vos surjets, ce qui signifie réunir deux parties de textiles ensembles, surjeter et sectionner l’excédent de tissus, rendant de cette façon vos confections à la fois beaucoup plus potables ainsi que beaucoup plus robustes. On comprend en ce cas quel peut être l’avantage d’une telle mécanique, vu la productivité qu’elle va permettre en réalisant en une seule fois plusieurs opérations séparées.
De la sorte, bien que une surjeteuse peut être incroyablement utile, encore faut-il parfaitement la choisir, et pour ce faire se focaliser sur certains aspects, comme le nombre de fils (entre deux et cinq), la somme de points différents disponibles, l’agrément d’enfilage, la tension automatique des fils, la présence d’un bac à déchets et de plus bien évidemment, le budget.

La quantité de bobines de la surjeteuse

Une surjeteuse a, au minimum, deux bobines, mais peut en posséder jusqu’à 5. En général, il faudrait sélectionner celles qui peuvent en administrer entre deux et quatre, dans l’idée de disposer d’ un panel assez développé de points différents. En effet, avec juste deux bobines, vous resterez plutôt juste au sein de vos options et ainsi, d’un autre côté, cinq bobines vous permettront l’option recouvreuse, par contre, cela risque de alourdir fortement l’assemblage.

Le nombre de points disponibles

Comme établi plus haut, la quantité de points disponibles resulte du nombre de fils contrôlés par la surjeteuse, mais néanmoins pas exclusivement. D’autres ajustements et agencements vont agir sur vos opportunités, vous devrez donc vous assurer que votre machine puisse effectuer avec soin vos points de montage communs.

La souplesse d’enfilage

De temps en temps, l’enfilage de la bobine va parfois s’avérer épineux sur quelques surjeteuses, par conséquent, imaginez que vous en ayez 4 ou 5 à arranger ! C’est pour ça qu’il reste assez utile de franchement découvrir le système de votre éventuelle machine mais surtout son agrément d’usage. En effet, si pour le moindre changement de bobine vous dilapidez 40 minutes, il est bel et bien probable que vous résigniez, et du coup que votre engin termine au fond d’un placard. Au demeurant, certaines surjeteuses se trouvent être équipées d’un système d’enfilage par air vraiment pratique.

Le tenseur automatique des fils

Là à nouveau, c’est une alternative qui va potentiellement vous dégager énormément de temps, particulièrement si vous employez régulièrement des textile différents, et ainsi des aiguilles et des bobines diverses. Effectivement, la tension est censée s’harmoniser de sorte que vos 2 pièces de tissus se trouvent convenablement disposées et en outre des points réguliers.
Le baquet de récupération des déchets
Cela pourra apparaître secondaire, malheureusement une vraie surjeteuse fait toujours une grande quantité de déchets, par rapport à la découpe de textiles, et posséder un récipient de récupération donnera les moyens de vous éviter de tout ramasser juste après.

Le budget

Évidemment, ce sera pour le coup, vraisemblablement, l’un des critères primordiaux de votre sélection. S’il peut être imaginable de rencontrer quelques machines à moins de deux cents euros, il faudra compter près du double pour obtenir une machine sympa de même que fiable. Du coup, en considérant votre utilisation, il faudra généralement être prêt à mettre la somme nécessaire.

Enfin, la surjeteuse se révèle sans nulle hésitation un avantage si vous voulez entreprendre un labeur de qualité, à la hauteur d’un spécialiste, ceci, en gagnant un temps précieux. Du reste, plusieurs produits vous autoriseront de la même façon de créer davantage pour le même investissement.