Surjeteuse Familiale – Top 5

Guide d’achat : Surjeteuse Familiale

PromoMeilleure Vente n° 1
Juki MO-654DEN Surjeteuse 3/4 Fils, Métal, Blanche, 34 x 27 x 30 cm
  • Surjeteuse Juki 2/3/4 Fils à blocs de tensions industriels
  • Différentiel ajustable, roulotté automatique 2 ou 3 fils (convertisseur fourni). Vitesse de couture : Max. 1500 tours
  • Éclairage LED plate nouvelle génération de très haute qualité
  • Réglage de pression, réglages précis des tensions de type industriel
  • Couteau supérieur escamotable, couteau inférieur à réglage automatique
PromoMeilleure Vente n° 2
Singer 14SH 654
  • Convient aussi bien pour la coupe que pour la couture, avec 5 points différents.
  • Support pour 3 / 4 bobines.
  • Entraînement différentiel.
  • Couteau supérieur amovible.
  • Coutures droites et décoratives.

De quelle façon choisir une surjeteuse ?

Quand vous vous trouvez être passionné de mode et du coup que vous façonnez vos vêtements vous-mêmes, vous possédez très certainement à la base votre machine à coudre, mais cela dit dans l’optique de être capable de passer à la vitesse supérieure et gagner des heures, vous envisagez d’acquérir votre propre surjeteuse. Mais néanmoins au vu du budget de ces équipements, vous devez préalablement rationnellement cerner l’ensemble de vos exigences et en outre porter toute votre attention à plusieurs détails qui sont en mesure de vous changer la vie.

Ceci étant, en premier plan, qu’est-ce qu’une surjeteuse ?

Comme sa dénomination l’explique, la surjeteuse garantit de faire automatiquement un grand nombre de montages, ce qui veut dire assembler un couple de morceaux de textiles ensembles, surjeter puis couper l’excès de tissus, rendant donc vos montages à la fois bien plus potables et bien plus durables. On comprend dans ces conditions quel peut être l’attrait d’une telle mécanique, vu l’efficacité qu’elle donne la possibilité en achevant en une unique fois 3 actions séparées.
Cest pourquoi, même si la surjeteuse s’avère être vraiment commode, encore faudra-il parfaitement la choisir, et pour cela se focaliser sur certains critères, comme le nombre de fils (entre deux et cinq), la quantité de points distincts utilisables, la facilité d’enfilage, la tension mécanique des fils, la présence d’une cuve à résidus et en outre évidemment, le prix.

La quantité de fils de la surjeteuse

Une surjeteuse va avoir, au bas mot, deux bobines, mais peut en posséder jusqu’à cinq. En moyenne, il va falloir élire celles qui vont pouvoir en user entre 2 et 4, dans l’optique d’avoir un ensemble raisonnablement grand de points variés. En effet, avec exclusivement deux bobines, vous demeurerez véritablement court pour l’ensemble de vos options sans oublier de, à l’inverse, cinq bobines vous permettront l’option recouvreuse, par contre, tout ça peut complexifier fortement le montage.

Le nombre de points différents

Comme évoqué plus haut, la somme de points proposés dépendra du volume de fils gérés par la surjeteuse, mais néanmoins pas uniquement. Certains réglages et montages vont pouvoir influencer sur vos possibilités, vous devez de fait vérifier que votre surjeteuse puisse exécuter avec justesse vos points de montage communs.

L’agrément d’enfilage

De temps à autre, l’enfilage de la bobine pourra se présenter comme délicat sur diverses surjeteuses, dès lors imaginez que vous en gardiez quatre ou cinq à enfiler ! C’est pour cela qu’il peut être assez utile de convenablement examiner le système de votre future surjeteuse ainsi que sa simplicité d’usage. Par exemple, si pour le échange de fil vous dépensez trente cinq minutes, il sera envisageable que capituliez, et ainsi que votre machine finisse dans un placard. De plus, quelques surjeteuses sont éventuellement équipées d’un mécanisme d’enfilage par air terriblement utile.

La tension automatique des fils

Là de nouveau, cela va être une alternative qui peut vous dégager beaucoup de temps, d’autant plus si vous employez régulièrement des tissus distincts, et donc des aiguilles et des bobines changeantes. Effectivement, la tension nécessite de se calibrer pour que vos deux pièces de textile se retrouvent convenablement agencées mais aussi tous vos points exacts.
Le récipient de récupération des rebuts
L’idée peut apparaître secondaire, mais néanmoins une vraie surjeteuse fait toujours pas mal de déchets, avec la taille de textile, et avoir un bac de récupération vous donnera l’occasion de ne pas avoir à tout ramasser ensuite.

Le coût

Évidemment, ce sera pour le coup, sans doute, l’un des sujets imposés de votre sélection. S’il va être facile de trouver des machines à moins de deux cents euros, il sera nécessaire de économiser pas loin du double pour avoir une surjeteuse parfaite et en outre sérieuse. De ce fait, selon votre utilisation, il faut parfois être disposé à y mettre le prix.

En conclusion, la surjeteuse reste sans aucun doute un plus si vous souhaitez produire un ouvrage exceptionel, à la hauteur d’un professionnel, cela, en économisant votre temps. En outre, certains produits vous aideront de la même façon de faire plus pour le même investissement.